Institut Européen des Arts Céramiques

Association pour l’enseignement, la formation et la diffusion des arts céramiques en France et à l’étranger

Vous êtes ici : Institut Européen des Arts Céramiques / Expositions / Monographies / Daniel de Montmollin

Daniel de Montmollin : "Archives d'un atelier"

du 26 août au 30 octobre 2006

Musée du Florival

Daniel de Montmollin et Lutz Krainhoeffner

Dans le Musée du Florival, cadre de l’exposition « Archives d’un atelier », on a pu voir à la fois les œuvres du créateur-faïencier Théodore Deck  et une remarquable collection de roches et de minéraux des Vosges, rassemblés par le regretté agent ONF Jean-Renaud Journée et quelques autres personnes.

Pour le visiteur non averti, il n’y a en apparence aucune relation entre ces pierres et la somptueuse polychromie des céramiques. Mais il en va tout autrement pour ce potier d’aujourd’hui qui demande à la nature les matières premières de ses émaux. Et si cet autre créateur vibre si intensément devant ces cristaux et ces roches, c’est qu’il s’y trouve comme à la source de ses propres recherches.
En vérité, cette source est la même pour le faïencier du XIXème siècle et l’actuel émailleur qui interroge inlassablement la nature et les lois de sa métamorphose dans le grand feu. En réalité, Théodore Deck devait parfaitement partager cette interrogation, même si son objectif était différent : reproduire, au moyen des ingrédients céramiques, la palette même du peintre. Travail d’une complexité extrême et d’une expérimentation virtuose.

La partie didactique de l' exposition s'est proposé de mettre en évidence quelques principes de base orientant la recherche d’un atelier dont la prédilection est de travailler au plus près des ressources naturelles offertes par un territoire particulier.
L’émail a fasciné toutes les civilisations dans le domaine de la céramique et chacune a élaboré sa propre réponse. Mais au cours du XXe siècle, ce domaine a été complètement renouvelé par Daniel de Montmollin. Poète et philosophe, à la croisée de l’art et de la science, frère Daniel (il appartient à la communauté de Taizé) a, par ses écrits comme par ses recherches, marqué profondément la céramique de son temps, en particulier dans le domaine de l’émail.

L’exposition retrace cette aventure artistique et scientifique, mais aussi spirituelle, et cet émerveillement devant la nature qui sont le propre de la céramique de frère Daniel.

Dans le cadre des actions de diffusion des arts céramiques, l’IEAC a souhaité rendre hommage à l’œuvre de ce grand céramiste de renommée mondiale, Frère Daniel de Montmollin.

Au delà de son œuvre, marquée par une dynamique de recherche et de transmission des savoirs à travers de nombreux ouvrages, frère Daniel nous invite à parcourir, à l’aide de ses méthodes de recherche, ce monde si fascinant de la matière apprivoisée par le jeu des fusions et le rêve de joyaux futurs.

Nous avons eu l’occasion de présenter des pièces de collections privées et d’apporter des éléments d’informations didactiques afin de répondre aussi aux attentes d’un public désireux de se plonger dans le mystère des ces planètes refroidies.

L'atelier de Taizé

La mise en place de l'exposition

Le vernissage au Musée du Florival

œuvres de Daniel de Montmollin

œuvres de Lutz Krainhoeffner

Conférence de Daniel de Montmollin

Haut de page