Institut Européen des Arts Céramiques

Association pour l’enseignement, la formation et la diffusion des arts céramiques en France et à l’étranger

Vous êtes ici : Institut Européen des Arts Céramiques / Expositions / Expositions collectives / Plats du jour 2021

Plats du jour

du 27 novembre au 23 décembre 2021

Pôle culturel de la Neuenbourg - Salle des événements - Guebwiller

PLATS DU JOUR

À l’occasion de Noël bleu à Guebwiller, l’Institut Européen des Arts Céramiques présentera une boutique éphémère de céramique du 27 novembre au 23 décembre 2021 au château de la Neuenbourg. Après la thématique du vase en 2019, c’est au tour du plat d’être mis à l’honneur durant la période des fêtes de fin d’année. Cet événement rassemblera sept céramistes qui dévoileront leurs dernières gammes, alliant savoir-faire et modernité avec des pièces uniques décoratives ou utilitaires, réalisées en petite série.

Ouverture : 
du mercredi au dimanche
10h-12h30 / 13h30-17h30
Entrée libre

L'exposition aura lieu du 27 novembre au 23 décembre 2021 au pôle culturel de la Neuenbourg à Guebwiller

Les céramistes présentés

Audrey BALLACHINO

 «  Les plats sont des îlots posés sur la table, des lacs, des univers contenus. Ils exposent eux-mêmes d’autres objets mimant les aliments dans des effets de faux-semblant. Le contenant emprunte parfois la forme du contenu, la fonction du plat glisse. Sa qualité utilitaire reste intacte mais l’usage est souvent détourné ou rendu détonnant. La dimension poétique de l’objet prend le pas sur sa fonctionnalité et questionne sa dimension solennelle. Entre un usage rituel relevant du sacré et le registre domestique des objets, il me plaît de jouer avec les codes et d’amener le spectateur à jouer avec moi.  »


 
 

Anne CAMPICHE

« Miettes dans un plat ou Miettes de curiosités... Apparus à la Renaissance, les Cabinets de Curiosités, recueillis par les voyageurs aux confins du Monde… Ici, la découverte émerveillée des carnets de voyages et livrets botaniques de Soninni de Manoncourt (1751-1812) m’a conduite à explorer les fonds d’anciens scientifiques pour redonner à leurs recherches et découvertes des noblesses contemporaines…Souvenirs de toutes ces étapes qui ont présidé à la connaissance du Monde ! »

 

Claudine GAMBINO-CIBRAY

« Mon parti pris, pour cette thématique, est résolument décoratif. Je joue d'un contraste entre l'intérieur du plat portant un décor, et l'extérieur de la pièce laissé brut : "dedans" donc, du dessin à ma fantaisie et des couleurs à l'envie...sous l'émail. "Dehors", la couleur du grès roux non émaillé et les traces apparentes du façonnage et du collage des éléments texturés, placés en guise d'ornements. »

Pierre HAUWELLE

 

«  Je travaille le grès de façon décorative ou utilitaire, que je cuis au four à gaz à 1300°, en utilisant différentes atmosphères de cuisson. Passionné par les émaux hautes températures, j’expérimente la matière en fusion en mélangeant différentes cendres végétales et oxydes colorants, pour tenter d’obtenir les magnifiques couleurs des poteries mises au point par les potiers des dynasties chinoises et notamment celles des potiers Song du 11e siècle. »

Frédérique SELVA

« Cette citation d’André Breton me suit partout dans ma création « L’imaginaire, c’est ce qui tend à devenir réel ». Mon travail part d’une réflexion sur la nature…les arbres…on les découpe…on en fait des tranches qui deviennent des planches à dégustation mais on les sublime avec leur histoire du jour et on en fait un plat ! »

Dominique STUTZ

« J’accorde de l’importance aux choses simples de la vie, aux rituels des repas, aux moments de convivialités et de complicités partagée. Un plat est là pour offrir, pour rassembler, pour partager, pour sublimer… Inspirée du haïku de Basho, cette ligne s’est spontanément offerte à moi, comme si le regard se faufilait entre les branches de cerisiers en fleurs de la plaine du mont Fuji pour se perdre sur les flancs enneigés de la mythique montagne. Un émail rouge de cuivre ou sang de bœuf vient envelopper les pièces en douceur…en donnant cette couleur nymphée. »

Evelyne VENET CORBIN

« Le plat est un formidable terrain de jeu, où le décor peut s’exprimer pleinement. Celui-ci est sérigraphié. Cette technique me permet de laisser place à l’aléatoire et aux manques, ce qui donne parfois un aspect velouté, comme du tissu et patiné, à la manière des tapisseries murales, usées par le temps. La surface plate révèle complètement le graphisme et gomme les limites de la forme. »

Haut de page